EPFL Press Series

Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

Un portrait de Gerbert d'Aurillac

Inventeur d’un abaque, utilisateur précoce des chiffres arabes, et pape de l’an mil

 

De Alain Schärlig

 

PPUR - Collection : Histoire des mathématiques - 14/11/2011

    • Livre papier

      35,55 €
     
     

    Avis des lecteurs  

     

    Présentation

    Gerbert d'Aurillac n'a pas été que le pape de l'an mil, sous le nom de Sylvestre II. Il a surtout été un enseignant de réputation internationale à Reims, au 10e siècle, à l'époque des rois de France Louis V et Hugues Capet. Homme de science avant la lettre, il a inventé des aides visuelles, et notamment des sphères, pour soutenir son enseignement de l'astronomie. Et il a surtout inventé un abaque – une planche pourvue de colonnes, sur laquelle il disposait des jetons – qui intéresse au plus haut point les historiens du calcul. L'originalité de cet objet, bien plus complexe que les autres aides au calcul disponibles à l'époque, était de permettre la réalisation des divisions. Il était donc tentant pour l'auteur de dresser le portrait de ce scientifique, en insistant sur sa contribution dans le domaine des sciences naissantes, plutôt que de s'intéresser à l'archevêque de Reims puis de Ravenne, et pour finir au pape, que Gerbert a aussi été.

    Sommaire

    • Introduction : Gerbert, c'est d'abord son abaque – La vie de Gerbert – Les écrits de Gerbert – L'enseignement de Gerbert – L'abaque de Gerbert – La multiplication et la division – L'inspiration de Gerbert – Les chiffres arabes de Gerbert – L'abaque du faux Boèce – Questions ouvertes : la logistique – La contestation – Gerbert aurait-il eu peur? – Une chance folle! – Conclusion: Un homme à plusieurs facettes.

    Médias

     
    • Informations

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 160 x 240, 136 pagesEn stock

    Intégrer ce produit à votre site

    → Copier en mémoire :